ÉDITORIAL

Mes chers amis,

En ce mois de Juin, la Pentecôte (du grec pentêkostê qui signifie « « cinquantième ») vient nous rappeler la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres. Cet évènement survient cinquante jours après Pâques.

L’arrivée de l’Esprit Saint sur les apôtres regroupés dans le Cénacle est marquée par trois signes fort : un bruit « pareil à celui d’un vent violent », « une sorte de feu qui se partageait en langues et se posa sur chacun d’entre eux », le vent et le feu qui amena les apôtres à « parler en d’autres langues » (Ac 2,1-14).

C’est ainsi que s’est réalisé la promesse faite par le Christ aux apôtres au moment de son Ascension fêtée le 30 Mai dernier « vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 8).

Cette « force » a permit aux apôtres et nous permet aujourd’hui de répondre à l’appel du Christ : être ses témoins. Nous sommes appelés à ne pas rester seuls, hors de la vie et du monde, mais au contraire, à proclamer librement la Bonne Nouvelle du Salut.

Cette « force » qui est l’Esprit Saint est répandue dans nos cœurs pour nous fortifier et nous assister dans les épreuves de la vie. En effet « À chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien. À celui-ci est donnée, par l’Esprit, une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; un autre reçoit, dans le même Esprit, un don de foi … » (1 Co 12,7- 9). Parce qu’être Chrétien est vivre dans le monde, c’est être éprouvé au quotidien, demander de l’aide à son frère ou à sa sœur n’est pas un signe de faiblesse, mais bien l’œuvre d’un acte d’humilité, d’intelligence et de courage.

Le diable a pour seul but : nous diviser. Nous éloigner les uns des autres car en étant loin des autres, nous nous éloignons en même temps des fruits de l’Esprit Saint qu’ils portent et qui sont capables de nous orienter sur le chemin de la vie.

Que durant ce mois de Juin, marqué par cette période décisive d’épreuves scolaire pour nos jeunes. Décisive pour les jeunes qui se préparent à recevoir le corps du Christ pour la première fois durant la messe de 11H qui aura lieu le 23 Juin à Saint Léger.

Mais également difficile pour toutes autres épreuves que nous pouvons vivre seuls et dans l’inconnu, nous puissions ouvrir nos cœurs pour être les témoins d’aujourd’hui et pour recevoir dans nos vies le merveilleux fruit de l’amour de Dieu le Père qui nous est offert à la Pentecôte.

                                                      Christopher COQUILLAS

Membre de l’EAP