ÉDITORIAL

Frères et sœurs,

Chaque année nous fêtons solennellement la Toussaint. Le jour suivant nous commémorons nos défunts. Il y a un lien étroit entre ces deux célébrations.

La fête de la Toussaint donne au chrétien de raviver sa mémoire du cœur et d’espérer la réalisation de la promesse faite à chacun par notre Seigneur Jésus. En effet, le chrétien sur Terre est actif, participant à son propre salut. Il n’hérite pas de la sainteté comme on récupère un produit sur un étalage de supermarché. Non, le chrétien doit travailler à accueillir de plus en plus la grâce sanctifiante pour la laisser porter en lui de bons fruits. La sainteté à embrasser se prépare ici-bas. Malheureusement pour eux certains chrétiens se soucient fort peu, voire pas du tout des conditions évangéliques pour accéder au Ciel. Ils voient le Ciel comme un droit, et non comme le couronnement d’une vie totalement unie au Christ. Pourtant l’Écriture est claire. Lisons seulement saint Matthieu 25. L’intelligence veut que l’on ne cherche pas à se rassurer en ce monde par de vaines pensées et de vaines paroles mais que l’on suive les conseils et les avertissements du Christ et de ses saints apôtres auquel chacun a librement accès en ouvrant la Bible. La mort qui met un terme à notre ‘course’(cf. st Paul) est l’ultime événement avant de rencontrer notre juge. Ce sont les mots du Credo : il viendra juger les vivants et les morts. A la commémoration des défunts nous prions pour ceux qui ne sont plus à nos cotés, bénéficient de la miséricorde de Dieu et accèdent à l’éternelle Patrie, rejoignant l’immense cortège de ceux qui « ont lavé leur vêtement dans le Sang de l’Agneau ». Ce sont les saints dont la méditation de l’aboutissement de leur vie influe -si nous y consentons- sur notre propre vie par notre imitation. Vivre puis passer de la mort à la Vie ! Vivre se voit, mourir se voit. Mais l’éternité est encore voilée pour les vivants. Seulement notre espérance vient comme déchirer ce voile pour nous donner de voir par la foi, au- delà de la mort physique, ‘ la masse éternelle de gloire’ dont nous hériterons. Grâce au Christ ! Courage !

D’autre part, pour me conformer à l’Ordonnance diocésaine promulguée le 14 septembre 2019 par Monseigneur Michel SANTIER, j’ai nommé Aleksandra DUPONT (actuellement coordinatrice de la catéchèse) vice-président de l’Équipe d’Animation Paroissiale (E.A.P). Je vous ai mis en page 3 et 4 un extrait de cette Ordonnance qui vous éclairera de manière très précise sur cette fonction.

Paix et joie.

Amen. Alléluia.

Père Daniel DEMONIÈRE